Avez-vous trop de bonnes idées pour votre projet ?

Mars : le premier mois du printemps !
Nous voici (déjà!) en mars, synonyme de printemps, de journées plus longues, de soleil plus intense ! Avez vous remarqué que la lumière est plus forte depuis quelques jours ? J’adore cette sortie de l’hiver et ce pré-printemps (je pense que le nom n’existe pas vraiment ;-), mais on a déjà un aperçu de ce qui nous attend d’ici quelques semaines. Et, tout comme la nature, les idées pour concrétiser un projet se présentent à nous, parfois même il nous semble qu’il y a trop de bonnes idées !

Des idées à la pelle !

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais bien souvent à cette période mon esprit fourmille d’idées dans l’objectif de développer mon activité, et une idée en appelle une autre : intéressant non ?

Cela peut aussi correspondre à la réalisation d’un projet personnel, qui est important pour vous, afin de vous sentir à votre juste place !

L’envers de la médaille est qu’avec notre esprit qui bouillonne nous nous sentons un peu déboussolé(e).
C’est un peu comme si notre projet, pour lequel nous avions une vue d’ensemble, venait se décomposer dans une foule d’idées. Ce florilège d’idées représente tout simplement  tout ce que nous avons envie de proposer.
Il arrive que l’on se sente un peu perdu face à cela, ne sachant pas très bien comment « classer » cela.
Un autre aspect qui vient nous freiner dans notre évolution est que nous ne savons plus par où commencer. Comment choisir l’idée prioritaire ou comment trouver le bon bout de la pelote d’idées pour avancer de manière sereine et structurée ?

La procrastination (trop d’idées)

Quand on se sent un peu débordé(e) par cette avalanche d’idées, et qu’on ne sait plus par où commencer, il arrive que l’on ne fasse….rien ! Cela s’appelle la procrastination  🙂
Je connais cette manière de faire, cela m’est arrivé par le passé ; c’était du genre : « ouh là là…. par quoi je commence ??? » Et ce n’est pas évident de se sentir « coincé(e) » dans cette situation. D’autant que, dans ce cas là,  « ne rien faire » ne va pas nous aider à nous sentir mieux !
Je viens de vous parler de sujets que j’ai vécu, si cela vous interpelle, et avant que l’envie de laisser tomber ne vienne avoir raison de vos idées, je vous propose 3 astuces pour reprendre le fil de votre projet.

Ou l’action ? ( mettre les idées en place !)

Voici mes astuces :

Astuce 1 : vous avez une foule d’idées ?
Notez les sur une feuille ou dans un document dans votre ordinateur. Les mettre par écrit libère de la place dans votre cerveau (!), et comme il y a toujours de nouvelles idées qui surgissent, on ne sait plus très bien si c’est un élément de réponse pour vos clients qui est  important ou secondaire. Laissez les mûrir et vous ferez le tri d’ici quelques jours.

Astuce 2 : classer les idées par ordre d’importance
Une fois que vous avez noté vos idées, gardez ce document ou cette feuille, vous pourrez compléter votre liste avec des sujets glanés lors d’une conversation dans laquelle  sera évoqué une difficulté que vous savez résoudre. Puis, classez les éléments que vous avez noté en deux parties : ceux qui vous paraissent importants au quotidien  en fonction de votre projet chez les personnes avec lesquelles vous avez envie de travailler, et ceux qui sont secondaires.
Par exemple :
j’aide les personnes qui veulent développer une activité indépendante à avoir plus d’autonomie dans leur vie (professionnelle, financière…)
c’est l’élément important pour la personne, un élément secondaire pour la personne ce sera le plaisir de faire des achats liés à ses besoins en tant que chef d’entreprise grâce à cette autonomie financière.

Astuce 3 : je commence par quoi ?
Personnellement, quand je ne sais plus par quel bout commencer, je fais quelque chose de « facile » pour moi. Il arrive que cela ne soit même pas en lien direct avec mon activité de coaching, mais cela redonne un élan pour avancer.
Alors j’ai envie de vous dire, plutôt que de vous attaquer à une « montagne » de choses à faire, débuter par de petits pas. C’est ainsi que vous avancerez de manière la plus constante et régulière, pas à pas.
Décidez aussi, si vous en ressentez le besoin d’aller marcher ou faire un peu de sport pour vous aider à vous sentir bien 🙂

Astuce 4 : félicitez vous d’avoir fait tout ceci !
cette dernière astuce n’était pas prévue et pourtant elle est très importante, même primordiale ! quelle que soit votre avancée, même petite, c’est une avancée !

Envie d’un regard extérieur pour faire le point, profitez d’un entretien gratuit avec moi !

N’hésitez pas à m’envoyer vos remarques si vous le souhaitez : martine.freyburger.coach@gmail.com

Belles réussites à toutes et à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*