Le business plan : indispensable !

Le document qu’on appelle business plan est un élément indispensable lorsqu’on créé son entreprise, ou même lorsqu’on modifie son activité. Ce document nous sert avant tout pour nous même, avant d’aller voir son banquier. J’adore jouer avec les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde, j’en conviens. Personnellement ils m’aident à structurer mon activité, à y voir plus clair et à savoir où je vais. 

Qu’est-ce qu’un business plan ? 

Il s’agit d’un document écrit, comme je l’ai dit plus haut, déjà pour soi. Ceci afin d’être le plus clair possible avec son projet, en envisageant les différents aspects pour que l’entreprise fonctionne. Par la suite, en ayant clarifié tous ces aspects, faire une demande auprès d’un banquier sera plus aisé et plus assuré. 
Dans ce document plusieurs informations sont indispensables :

  • le porteur du projet et son parcours 
  • que va-t-on vendre et où se trouvent les clients 
  • y a-t-il des concurrents et quelle différence est proposée par rapport à eux 
  • quel est l’objectif sur 1 an, 2 ans, 3 ans 
  • financièrement : quels sont les besoins et comment les financer 

En résumé, c’est le projet traduit en chiffres et comment  l’activité sera déployée pour atteindre les objectifs, que vous soyez freelance ou indépendant

Un business plan pour qui ?

N’imaginez pas que sous ce terme anglais, qui est à la mode, on ne s’adresse qu’à des multinationales. Même si vous êtes seul(e) à vous occuper de votre activité, cela reste une entreprise et elle a besoin qu’on s’en occupe comme si on s’occupait d’une grande entreprise. C’est un des secrets pour mener à bien votre projet. Avoir des objectifs financiers, et mettre en place une stratégie pour les atteindre. 
Imaginons. Vous avez une activité indépendante où vous proposez vos services et vous auriez besoin d’avoir 3 ou 4 clients en plus. 
La stratégie à mettre en place n’est pas bien compliquée : parler autour de vous de ce que vous faites, recontacter d’anciens clients, téléphoner à une personne que l’on vous a recommandé… 
Ce sont des petites choses, importantes, à notre échelle. 

Et le banquier ?

Si vous avez besoin d’investir dans votre entreprise et de faire un prêt auprès d’une banque, le banquier sera ravi de voir que vous vous occupez de votre activité avec rigueur et sérieux. C’est un atout supplémentaire. Et vous pourrez aisément lui expliquer comment vous comptez rentabiliser votre activité, chiffres à l’appui ! Parler son langage va vous être très utile !

Et après ? 

Je vous invite à garder votre business plan sous le coude. Il y a parfois des ajustements à faire, des domaines ou des activités qui se rajoutent au fil des mois. Suivre l’évolution de votre entreprise dans la durée est bon moyen de ne pas se laisser surprendre. Les idées qu’on avait au départ ont besoin d’évoluer avec nous et la meilleure solution est de s’y adapter. Comparer les réalisations avec les prévisions permet d’ajuster, en cas de nécessité. 

Faire un business plan

Faire un business plan peut s’intégrer facilement dans l’accompagnement privé, lorsque nous parlerons d’argent. Même si ce n’est pas votre tasse de thé, je vous poserai les questions qui vous permettrons de mettre les chiffres derrière votre projet et de vérifier par vous-même à quel niveau se situe sa faisabilité.

Il existe, sur internet, plusieurs façons de faire. Si cela vous convient, testez les. Et si vous souhaitez aller plus loin, avec un échange avec moi, je suis à votre disposition. Vous pouvez me contacter par mail : martine.freyburger.coach@gmail.com

Belles réussites à toutes et à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*