Mi-temps ou mitan ? Quelle différence ?

Juin: mi-temps ou mitan de l’année ?

Nous voici déjà en pleine période où les jours sont les plus longs, avec pour moi, ce sentiment de profiter davantage de belles journées. Depuis quelques années maintenant, j’ai la chance de vivre en moyenne montagne, entourée par la forêt. Et, chaque matin, lorsque j’ouvre les yeux, un sentiment de gratitude m’envahit lorsque je regarde cette magnifique nature qui m’entoure.

Mi-temps ou mitan ?

Nous voici donc à la mi-temps de l’année, ou le mitan. Non, non, ce n’est pas une erreur 😉 j’ai vérifié dans le dictionnaire et même sur Wikipédia (vivons avec notre temps 😉 , étonnée du changement d’orthographe et de genre avec la même signification !

Et, suite à cette période de confinement,  je me suis posée la question : comment ai-je avancé par rapport à mes projets/ objectifs durant cette première partie de l’année, et surtout avec cette pause forcée ?
Les beaux souhaits du 1er janvier sont parfois tellement grands que l’on commence après quelques semaines à relâcher (c’est normal) et l’on se replonge dans la routine du connu avec un brin de frustration et de déception. Sans oublier que le confinement a quelque peu encouragé la procrastination 🙂
Et pourtant, même si le grand projet que vous aviez le premier de l’an n’est pas encore réalisé, je suis prête à parier que vous avez commencé à poser les jalons pour avancer vers votre rêve, même pendant le confinement !
En tous cas, les premiers jours passés, les idées sont vite revenues, avec quelques variantes.
Alors, rassurez-vous, plutôt que de voir ce qui n’est pas fait, dites-vous que nous sommes en juin et que vous avez bien du temps devant vous pour mettre quelques actions en place !

Quelques astuces personnelles : 

  • si, comme moi, vous avez besoin de prendre votre temps et d’avancer pas à pas, faites une liste de 3 choses à faire dans la journée (pas 20, j’ai essayé ce n’était pas top pour moi ) et je m’applique à terminer ces 3 tâches.
  • voici un outil très puissant, que j’utilise depuis quelques temps : j’ai un beau carnet où je note le soir mes réussites, petites ou grandes. Cela me permet de me rendre compte à quel point je suis efficace. Le mental a tendance à nous rappeler ce qui n’est pas fait et quand je pose par écrit ce qui a été réalisé, ça me fait du bien, et cerise sur le gâteau, cela me permet d’y revenir lorsque je ne vois que le verre à moitié vide 😉  Wouaw !

Enfin, quand arrive la fin de la semaine, et que certaines actions « ont passé à la trappe » et ne sont pas faites, je les raye malgré tout et note à côté : « fait le… » avec une nouvelle date. Bien évidemment c’est noté dans l’agenda « à faire ». Cela me permet de ne pas rester dans la sensation de culpabilité de ne pas avoir fini ce qui était prévu, et de décider quand ce sera fait.

Pas à pas les prochains mois !

Et ainsi, pas à pas, je me rapproche de mon objectif sans me mettre la pression. La réponse à la question que je me suis posée : ai-je bien avancé est tout compte fait un grand OUI ! Et cela va continuer tout au long des prochains mois. Peut-être un ajustement par rapport au premier de l’an sera nécessaire au regard des premiers mois écoulés !

Si vous êtes intéressé(e) par une aide personnalisée dans votre projet, et que vous aimeriez trouver votre juste place, demandez moi une conversation privée, gratuite, de 30 minutes qui vous permettra de clarifier et reprendre les rênes de votre activité et de votre vie !

Alors mi-temps ou mitan ? 😉
Belles réussites à toutes et à tous durant la seconde partie de l’année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*