Ca vous arrive de vous sentir débordé(e) par l’énergie du printemps ?

Aimez-vous le printemps ? Personnellement c’est une des saisons que je préfère. La sortie de l’hiver, le renouveau de la nature, les oiseaux qui gazouillent, les ruisseaux qui chantent…

Oui j’avoue, 🙂  ça fait un peu cliché… mais, je pense que vous êtes d’accord avec moi : ça fait tellement de bien !

Je voulais aujourd’hui vous partager une situation que j’ai vécue récemment. 

Vous le savez, dans mon activité professionnelle, j’ai deux activités justement ; le coaching d’une part (avec également des accompagnements Reiki) et, d’autre part, je seconde mon conjoint dans une activité de restauration.

Alors, oui, j’aime les deux. 

Et, par moments, mener les deux en parallèle est un peu « sportif ». Et comme j’ai des idées, à la fois pour l’activité de coaching et l’activité de l’auberge, je vous dis pas comme ça se bouscule parfois dans ma tête !
Bien sûr, la saison du printemps nous porte, nous pousse en avant. Et c’est juste extraordinaire !

Seulement, vous et moi, restons des êtres humains, et à force de trop tirer sur la corde, et de mener de front plusieurs choses, on s’épuise.
Personnellement, j’ai mis le doigt sur mon moment « limite » avec les sensations qui l’accompagnent. Ainsi je sais quand dire « stop ». 

Là je vous parle de deux activités professionnelles, parce que nos enfants sont maintenant grands et autonomes. Lorsque les enfants étaient encore à la maison et qu’il y a l’école, les activités extra-scolaires et qu’on éprouve le désir de développer une activité indépendante,  c’était un vrai défi de jongler avec l’agenda hebdomadaire. 

On peut avoir alors, parfois, envie de baisser les bras et de laisser « pour plus tard » ce projet dans lequel on trouve du plaisir parce que cela nous passionne. 
Ce genre d’idée : bon, je me résigne, je laisse tomber… n’est pas vraiment enthousiasmante, n’est ce pas ?

Alors, voici ce que j’ai choisi ; j’avance à mon rythme. Je garde en priorité,  sur la réalisation de mon projet,  le critère « prendre du plaisir » à ce que je fais. Et vraiment, je vous invite, si vous ressentez aussi cette grande quantité de choses à faire, à réduire la voilure et à regarder en premier ce qui vous fait plaisir.

J’ai choisi d’accompagner quelques personnes seulement dans un programme 4 mois : le Programme Départ, pour baliser les étapes du développement de son activité. Il démarre très prochainement et il reste juste 3 places.

Si vous avez besoin de clarifier afin de savoir si c’est le moment pour vous, je vous invite à me contacter pour en parler, il vous suffit de m’envoyer un mot en suivant ce lien, ce serait un plaisir pour moi de vous répondre !

Belles réussites à toutes et à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*